Interview

Éric Straumann, nouveau maire de Colmar

Lors du second tour des élections municipales le 28 juin dernier, les Colmariennes et Colmariens ont porté à la mairie la liste « Éric Straumann, un nouveau maire pour Colmar ». Habitué des bancs de l’Assemblée nationale, et ancien président du conseil départemental du Haut-Rhin, Éric Straumann est depuis ses premiers pas en politique un fervent défenseur de l’identité alsacienne. La carrure solide, cet agrégé d’économie et de gestion est un homme sûr de lui qui travaille énormément. Le contact facile et sincère, le nouveau maire et son équipe comptent bien insuffler un vent de nouveauté sur la Ville de Colmar.

Monsieur le Maire, pouvez-vous vous présenter afin que les Colmariennes et les Colmariens vous connaissent mieux.

Éric Straumann, je viens d’être élu maire de Colmar, j’ai bientôt 56 ans, je suis né le 17 août 1964 à Colmar. 

Les Colmariens me connaissent bien, puisque je suis leur Député depuis près de 13 ans, depuis 2007. J’ai passé ma vie professionnelle à Colmar, puisque j’ai été enseignant au lycée Camille See jusqu’en 2007, année de mon élection en qualité de député.

Je suis marié, j’ai 3 enfants. Deux enfants qui commencent progressivement à quitter le foyer familial puisqu’ils entrent dans la vie professionnelle.

Je suis très très heureux aujourd’hui de devenir le 1er magistrat de cette magnifique ville de Colmar. On sait bien que c’est une des plus belles villes de France, et être le maire d’une des plus belles villes de France, je crois que c’est pour tout élu un énorme honneur mais aussi une très belle satisfaction.

Après la crise sanitaire que nous venons de traverser, comment la municipalité compte-elle aider à la relance économique du territoire ?

Cette crise sanitaire va probablement être suivie d’une crise économique, dont on ne mesure pas encore complètement l’ampleur. 

J’étais hier soir à Paris, j’ai vu que les rues de Paris étaient vides et que beaucoup de restaurants étaient fermés. Je suis heureux lorsque je reviens ici à Colmar, de constater qu’il y a toute de même une certaine reprise économique, qui n’est pas très forte, mais il y a une situation de reprise. 

Colmar a de nombreux atouts . Bien entendu il s’agit d’une ville touristique, mais pas seulement. Nous sommes aussi une ville industrielle, une ville commerçante au carrefour des trois frontières avec la Suisse et l’Allemagne. 

Je crois que cette caractéristique d’offre économique variée, permettra peut-être à Colmar de mieux s’en sortir que d’autres villes. Il s’agira donc d’adapter les conditions d’accueil, de nos visiteurs, eux-mêmes clients de la ville. L’ancienne municipalité avait mis en place la gratuité des parkings jusqu’au 30 septembre, et je crois que c’est une bonne chose. Nous allons poursuivre dans cette direction. Nous allons cependant modifier les modalités pour une meilleure compréhension. 

Nous allons être aux côtés de nos hôteliers, de nos restaurateurs pour leur permettre d’exercer leurs métiers dans les meilleures conditions possibles. Nous sommes également attentifs au monde de l’artisanat et à nos industriels qui sont aussi des leviers importants du fonctionnement de la vie locale.

Les enjeux environnementaux sont au cœur des préoccupations, quelles seront les grandes orientations de la nouvelle municipalité ?

La question environnementale a été l’un des sujets majeurs de ces derniers mois. On parle du changement climatique. La Covid 19 a aussi fait évoluer les esprits même sil il n’y a pas de lien direct entre le virus et le changement climatique mais cela interpelle nos concitoyens.

On va beaucoup travailler sur les déplacements. On a pris avec le Conseil communautaire, une première mesure, provisoire, c’est la gratuité des bus jusqu’au 31 août. Cette mesure permettra à de nombreux usagers, qui parfois ignorent l’existence de ce réseau, de se reporter vers les transports collectifs pour se déplacer en ville où il est parfois difficile de se garer. Il s’agit là d’une expérimentation. 

Toujours au niveau des modes de déplacements, on va renforcer et rendre plus lisible le réseau des pistes cyclables. Colmar est une ville plate, une ville sèche, une ville relativement ramassée, qui se prête à l’utilisation du vélo. 

On a beaucoup d’atouts pour répondre aux enjeux environnementaux, ici à Colmar.

Colmar est une ville touristique de renommée mondiale, comment faire perdurer ce rayonnement sans « surcharger » la ville ?

On a eu beaucoup de débats sur la question de la fréquentation touristique. Evidemment avec la récente pandémie, ce débat est entre parenthèses.

Il faut revoir la politique globale touristique en terme de qualité. Il y a un effort à faire, il faut développer le tourisme d’affaire et de congrès. Nous avons de magnifiques structures avec le CREF, les Catherinettes, le Parc des expositions pour renforcer l’attractivité en terme de tourisme d’affaires. 

Il faut peut-être limiter le tourisme de masse qui, aujourd’hui, a atteint ses limites dans notre ville.

La Collectivité européenne d’Alsace qui verra le jour le 1er janvier 2021, est un sujet qui vous tient à cœur. Quels seront les atouts de Colmar au sein de cette future collectivité ?

La Collectivité européenne d’Alsace on l’a voulue, au niveau des deux conseils départementaux celui du Haut-Rhin et celui du Bas-Rhin. C’est Brigitte Klinkert qui a porté ce projet au niveau du Haut-Rhin, en sa qualité de présidente de l’Assemblée départementale. 

Entre temps, Brigitte Klinkert est devenue Ministre de la République. Depuis 1797, Colmar n’a pas eu de représentant au Gouvernement de la République. C’est une chance pour notre ville. Colmar aura sa place dans toute l’organisation de la Collectivité européenne d’Alsace.  

Je travaille actuellement à ce que cette centralité soit bien défendue, pour que Colmar ait son siège, les discussions sont en cours. Mes collègues sont très attentifs au positionnement de Colmar dans l’architecture de cette nouvelle collectivité qui reste à créer et qui se mettra en place au 1er janvier. Mais très naturellement, Colmar a une place centrale, à mi chemin entre Mulhouse et Strasbourg.

Votre nouveau média d’actualités en direct de votre Ville !

Construit sur la base de la technologie Progressive Web App (PWA), le nouveau dispositif d’information mis en place par la Ville de Colmar est un magazine 100% numérique et 100% mobile et intégralement dédié à l’actualité de la ville.

C.Colmar vise à :

• Informer les habitants sur les politiques publiques avec des contenus adaptés (articles, vidéos, infographies, reportages, etc.)

• Proposer un dispositif média en phase avec les nouveaux usages tels que mobilité et interactivité.

Comment ça marche ?

• une PWA gratuite qui s’actualise en temps réel dès que votre ordinateur, tablette ou smartphone est connecté à Internet

• des articles filtrés par thématique, tags, temps de lecture…

• des réseaux sociaux, Twitter, Facebook et Instagram

• des notifications (filtrées selon vos goûts) lors de la publication de nouveaux articles

• des alertes en direct pour informer sur des événements tels que pic de pollution, fermeture des piscines…

Plus d'articles
3, 2, 1… c’est la rentrée !

Vous êtes actuellement hors ligne !