Vos élus à votre écoute

M. Barbaros Mutlu
Adjoint au Maire
en charge des sports et des loisirs

Vous êtes un sportif  convaincu… S’il y avait un challenge à remporter durant ce mandat, quel serait-il ?

Faire entrer la pratique sportive dans une dimension importante à l’échelle de la ville pour, enfin, l’appréhender en tant que politique publique à part entière.

Le sport, dans toutes ses composantes (égalité des sexes, apports éducatifs, sociaux, sanitaires, intégration et citoyenneté, cohésion sociale, inclusion, aménagement du territoire, sport pour tous ou encore pratique sportive de haut niveau) participe à la structuration et au vivre-ensemble au sein de la collectivité, en lien étroit avec le tissu associatif.

Le challenge pour moi sera d’être le garant du développement cohérent de cette politique publique en rassemblant tous les acteurs sportifs de la ville de Colmar.

Jeux olympiques 2024 : quelle est l’implication de Colmar ?

Colmar, par ses équipements, a été retenue comme Centre de préparation des Jeux olympiques et paralympiques. Concrètement, cela veut dire que nous serons en mesure d’accueillir des délégations olympiques et paralympiques désireuses de préparer les Jeux de Paris 2024 chez nous. L’enjeu est important : assurer la place de Colmar comme Ville sportive en Centre-Alsace et développer un tourisme sportif encore inexistant dans notre cité. Accueillir des sportifs de très haut niveau permettra également d’organiser des temps d’échanges avec les enfants, les écoles et les associations, dans le but de faire vivre la dimension « héritage » de ces Jeux olympiques.


Mme Sybille Berthet
Adjointe au Maire
en charge de la jeunesse, de l’enfance
et de l’éducation

Qu’est-ce qui, dans votre parcours, participe à votre réflexion dans vos missions d’adjointe ?

J’ai la certitude que ce qu’il ne faut surtout pas faire, c’est justement de se référer à son parcours et d’utiliser ce dernier pour déterminer son action. Ceci pour éviter d’être juste dans la duplication de ce que nous savons faire. Et c’est l’inverse que je propose ! Si bien, évidement, le savoir et l’observation ont du sens, ils restent tout de même la résultante de ce que nous croyons avoir compris et de ce qui reste de nos expériences à travers nos filtres.

Et c’est bien trop souvent que nous avançons avec nos croyances et nos certitudes, certains d’avoir seuls la bonne réponse. Je crois à l’intelligence collective et à la contribution de chaque acteur dans la définition d’un projet, d’un besoin, d’une solution, afin que la proposition soit au plus proche du besoin identifié. C’est un changement de paradigme qui émerge et dans lequel je m’inscris.

Comment allez-vous aborder la politique jeunesse au long de votre mandat d’adjointe ?

C’est une politique que je partage avec Amandine Baliry, conseillère déléguée à la politique jeunesse.

Nous avons l’ambition de travailler avec les représentants de notre jeunesse, ceci notamment avec le Conseil municipal des enfants et le Conseil municipal des jeunes, que nous souhaitons mettre en place dès le mois d’octobre de cette année.


M. Olivier Zinck 
Adjoint au Maire
en charge des finances, de la prospective budgétaire, de la commande publique et des affaires juridiques

En tant qu’adjoint aux finances, pouvez-vous nous expliquer en quoi votre fonction consiste, et quelles sont les ressources et les dépenses  de la Ville ?

Gérer les finances de la Ville, c’est un peu comme gérer le budget d’un ménage… en plus important (149,3 millions d’euros). Cela consiste à optimiser les recettes, tout en maîtrisant aux mieux les dépenses, pour pouvoir ensuite investir dans des équipements. Les recettes sont très diverses : dotations versées par l’État notamment, impôts, parkings, entrées des musées ou des piscines, coupes de bois… Elles bénéficient fortement de l’impact du tourisme. Les charges de personnel, qui permettent d’assurer un service de qualité aux Colmariens, constituent le principal poste de dépenses. Par ailleurs, une grosse partie du budget est consacrée aux investissements. Ils permettent d’embellir la ville (rénovation ou construction de bâtiments…) et de faciliter les conditions de vie de tous (écoles, crèches, etc.) ou les déplacements (aménagement des voiries et de pistes cyclables).

Vous êtes en charge de la prospective budgétaire : quel impact a eu la crise sanitaire sur les décisions de la Ville ?

Faire aussi bien, avec moins ! L’impact de la crise est sévère pour les finances de la Ville. Il faut donc agir avec une prudence financière certaine tout en poursuivant une politique dynamique de relance. Nous allons beaucoup investir cette année tout en nous endettant de façon très raisonnable et, surtout, sans augmenter le taux d’imposition de la fiscalité locale.


Votre nouveau média d’actualités en direct de votre Ville !

Construit sur la base de la technologie Progressive Web App (PWA), le nouveau dispositif d’information mis en place par la Ville de Colmar est un magazine 100% numérique et 100% mobile et intégralement dédié à l’actualité de la ville.

C.Colmar vise à :

• Informer les habitants sur les politiques publiques avec des contenus adaptés (articles, vidéos, infographies, reportages, etc.)

• Proposer un dispositif média en phase avec les nouveaux usages tels que mobilité et interactivité.

Comment ça marche ?

• une PWA gratuite qui s’actualise en temps réel dès que votre ordinateur, tablette ou smartphone est connecté à Internet

• des articles filtrés par thématique, tags, temps de lecture…

• des réseaux sociaux, Twitter, Facebook et Instagram

• des notifications (filtrées selon vos goûts) lors de la publication de nouveaux articles

• des alertes en direct pour informer sur des événements tels que pic de pollution, fermeture des piscines…

Plus d'articles
Stop aux incivilités !

Vous êtes actuellement hors ligne !