Le Lindane

enfin une solution !

Barbara Pompili, Ministre de la transition écologique, vient d’annoncer un budget exceptionnel en vue de l’extraction des 750 tonnes de lindane provenant du site de l’ancienne usine Produits chimiques Ugine-Kuhlmann (PCUK) à Wintzenheim.

Le 5 janvier dernier, le Président de Colmar Agglomération, Éric Straumann, avait en effet fait parvenir un courrier à Madame Pompili afin que soient trouvées des solutions durables de dépollution pour l’ensemble des terrains et sous-sols concernés par la présence de lindane. 

C’est désormais chose faite : l’État s’engage à évacuer ce pesticide situé sur le site PCUK à Wintzenheim. L’action sera menée sous pilotage de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) afin de permettre le suivi d’un plan de protection de la nappe phréatique d’Alsace durant les cinq prochaines années.

Éric Straumann, Maire de Colmar et Président de Colmar Agglomération, et Serge Nicole, Maire de Wintzenheim et Vice-président de Colmar Agglomération, remercient l’ensemble des parlementaires, de la majorité et de l’opposition, ainsi que Brigitte Klinkert, Ministre déléguée à l’insertion, qui se sont investis dans ce dossier.

Le lindane à Wintzenheim : histoire

L’ancienne décharge localisée à l’est de la commune de Wintzenheim et en bordure ouest de la ville de Colmar a accueilli, entre mai et septembre 1966, des quantités importantes de résidus de fabrication d’un insecticide peu biodégradable : le lindane. Celui-ci provenait de l’usine de la société Produits chimiques Ugine-Kuhlmann (PCUK) installée à Huningue. 

Cette société, dont le capital était détenu majoritairement par l’État français, a cessé toute activité en 1974. En 1974, 1983 et 1984, trois campagnes de sondages effectuées par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ont permis de localiser le dépôt ainsi que de déterminer le volume stocké (700 à 750 tonnes) sur une superficie estimée à 3 000 m2

En 1989, les déchets de lindane ont été recouverts d’une couche d’argile visant à confiner la pollution. Le 23 décembre 1996, la société PCUK a fait l’objet d’une liquidation judiciaire. Devant son inaction, le Ministère chargé de l’environnement a confié à l’ADEME, en 1999, le contrôle et la maintenance du dépôt de Wintzenheim, ainsi que la surveillance de la nappe phréatique en aval du site. 

Celle-ci s’est traduite, en 2000, par l’installation de 16 piézomètres (dispositifs servant à mesurer la pression d’un fluide) suivie, en 2001, de la mise en évidence d’un impact sur les eaux souterraines. Une étude a alors été lancée au bureau Hydro-Invest par l’ADEME afin de préciser les mécanismes de migration de la pollution vers les eaux souterraines… 

Le 10 mai 2004, un arrêté préfectoral est venu interdire les usages de l’eau de la nappe phréatique sur les communes de Wintzenheim et de Colmar, précédant d’environ cinq ans l’installation d’une couverture étanche en Polyéthylène haute densité (PEHD) élargie sur le site, entreprise et financée par l’État. Le suivi analytique des eaux souterraines, réalisé régulièrement depuis 2012-2013, ne montre pas de réduction significative des teneurs en lindane….

Votre nouveau média d’actualités en direct de votre Ville !

Construit sur la base de la technologie Progressive Web App (PWA), le nouveau dispositif d’information mis en place par la Ville de Colmar est un magazine 100% numérique et 100% mobile et intégralement dédié à l’actualité de la ville.

C.Colmar vise à :

• Informer les habitants sur les politiques publiques avec des contenus adaptés (articles, vidéos, infographies, reportages, etc.)

• Proposer un dispositif média en phase avec les nouveaux usages tels que mobilité et interactivité.

Comment ça marche ?

• une PWA gratuite qui s’actualise en temps réel dès que votre ordinateur, tablette ou smartphone est connecté à Internet

• des articles filtrés par thématique, tags, temps de lecture…

• des réseaux sociaux, Twitter, Facebook et Instagram

• des notifications (filtrées selon vos goûts) lors de la publication de nouveaux articles

• des alertes en direct pour informer sur des événements tels que pic de pollution, fermeture des piscines…

Plus d'articles
Sécurité routière

Vous êtes actuellement hors ligne !