Un nouveau cœur de ville

pour Colmar

La Ville de Colmar est à l’aube de transformations majeures pour son centre. Aménagement de la place de la cathédrale, création de pistes cyclables et piétonnisation… la nouvelle Municipalité a un parti pris : construire ses projets dans une perspective de « mieux-vivre en ville », en ayant bien sûr à cœur d’écouter et d’intégrer au maximum, à ses réflexions, les avis des Colmariennes et Colmariens !


Jérôme Lecarpentier
Direction de la voirie et des espaces verts

“Après la place du 2 février, les abords du Musée Unterlinden et la place de la Montagne verte, la place de la cathédrale est un des derniers espaces publics majeurs du coeur de ville historique qu’il reste à requalifier. La volonté politique d’extension de l’aire piétonne est une opportunité unique de métamorphoser cet espace, et de montrer la capacité de travail en transversalité des services techniques qui assureront les missions de maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’oeuvre de ce projet emblématique.”


Les abords de la collégiale : en bonne place !

Chantier prioritaire de la nouvelle Municipalité : la place de la cathédrale ! Un projet qui fait d’une pierre deux coups…

Un réaménagement mené en concertation avec les habitants

En 2018 était lancée, avec l’organisation d’un concours d’idées et l’implication de cinq équipes, une première réflexion. Le fruit de ce travail, présenté ensuite à la population, a permis de nourrir la réflexion sur cet espace.

Afin de prendre en compte les préoccupations des différents partenaires, la rédaction du programme de l’opération nécessite aujourd’hui l’organisation d’une commission de travail dénommée « Un nouveau cœur de ville pour Colmar ».

Pour co-construire ce projet, la Municipalité a souhaité lui associer deux habitants demeurant aux abords de la collégiale.

Le projet

La conception de la place sera menée en parallèle avec les études relatives aux travaux de rénovation de l’édifice. Ce projet de réaménagement s’inscrit pleinement dans une stratégie globale intégrant la suppression du stationnement autour de la collégiale et la piétonnisation des abords de la place.

La préservation des perspectives sur la collégiale, la mise en valeur de cet édifice, la présence du canal, l’appropriation de l’espace piétonnisé par les habitants et les visiteurs, l’embellissement du cadre de vie, sont par ailleurs autant d’enjeux auxquels l’aménagement devra répondre.


Piétons et vélos adapter l’espace public

À la sortie du premier confinement, la Municipalité a décidé de lancer une concertation publique ainsi qu’un plan d’action « piéton-vélo ».
Les Colmariens ont, dans ce but, été invités à évaluer les aménagements provisoires mis en place depuis début mai pour faciliter la circulation à vélo… Les avis exprimés viendront nourrir la réflexion quant à la pérennisation de ces aménagements en 2022.

L’objectif d’après confinement : éviter une reprise trop importante de la voiture individuelle en encourageant les Colmariennes et Colmariens à privilégier les modes de déplacement doux : vélo, marche, roller, trottinette… Peu polluants et bénéfiques pour la santé, ils sont aussi adaptés à la situation sanitaire.

Des aménagements temporaires facilitant les déplacements à vélo ont ainsi été mis en œuvre sur les boulevards du Champ de Mars, Leclerc et Saint-Pierre, permettant la jonction avec les rues Schwendi et de l’est, dont le réaménagement, il y a quelques années, avait permis la création de pistes cyclables.

Depuis le mois de juin, un marquage a donc été réalisé sur cet axe pour supprimer la voie de circulation la plus à droite au profit d’une bande cyclable temporaire utilisable dans le sens de circulation, tout en préservant les accès aux places de stationnement.

Les Colmariennes et les Colmariens ont été invités à participer à une concertation publique sur cet aménagement cyclable temporaire à Colmar. Plus de 700 citoyens ont donné leur avis ! Aujourd’hui, les résultats de cette concertation et les avis des usagers vont permettre de transformer les aménagements temporaires en projet de pistes pérennes d’ici 2022.


Aire piétonne, zone de rencontre, zone 30… on vous dit tout !

Toujours dans le cadre du « mieux-vivre » en ville, les équipes de la Ville poursuivent les opérations de piétonnisation et la mise en place de zones de circulation apaisée.

Les rues sont plus sûres, plus accueillantes, plus agréables à vivre…

Les « zones de circulation apaisée » regroupent en réalité trois catégories de zones réglementées : aires piétonnes, zones de rencontre et zones 30, toutes ayant pour objectif commun de sécuriser la circulation des piétons et cyclistes tout en permettant celle de véhicules motorisés.


La zone de rencontre

Avec les zones de rencontres, on cherche à faire cohabiter de manière apaisée, dans un même espace, piétons et véhicules : les premiers peuvent ici circuler sur la chaussée et ont la priorité sur les seconds. Tous les véhicules ont le droit d’y circuler (voiture, vélo, bus…), mais ils ne peuvent pas excéder une vitesse de 20 km/h. Le stationnement est par ailleurs interdit en dehors des emplacements matérialisés.

La Ville met en place ces zones afin de  favoriser les activités urbaines et la mixité des usages, sans pour autant interdire le trafic motorisé…


En route vers la piétonnisation !

L’aire piétonne est une zone réservée à la circulation des piétons. Ces derniers sont prioritaires sur les véhicules. Seuls sont autorisés les cyclistes et la circulation des véhicules motorisés pour la desserte interne de la zone.

à Colmar, de nombreuses zones sont déjà concernées. Les résultats positifs de la concertation menée cet été au sujet de la piétonnisation du centre-ville ont permis l’instauration de nouvelles zones piétonnes.

En guise de premier test, un tronçon piéton de la Grand’rue (entre la rue de l’église et la rue des Augustins) a été mis en place cet été. Depuis le 1er octobre 2020, la rue des marchands est elle aussi interdite aux voitures, comme c‘était d’ailleurs déjà le cas depuis plusieurs mois tous les week-ends.


La zone 30

Pourquoi la Ville met-elle en place des zones 30 ? Parce qu’une zone 30 implique beaucoup plus qu’une simple limitation de la vitesse automobile ! C’est un secteur qui propose en effet une autre pratique de la ville où piétons, cyclistes et automobilistes partagent l’usage de la chaussée.

Les cyclistes sont autorisés à circuler à contresens dans les rues à sens unique.

30 km/h, c’est aussi davantage de sécurité, moins de pollution sonore mais également un transit restreint, notamment dans les zones résidentielles.


Les zones apaisées contribuent à :

  • sécuriser l’espace public en réduisant la vitesse des véhicules,
  • améliorer la cohabitation entre usagers,
  • favoriser la pratique du vélo et de la marche,
  • rendre plus agréable la vie des riverains,
  • avoir un effet positif sur l’environnement (nuisances sonores et pollution moindres).

Votre nouveau média d’actualités en direct de votre Ville !

Construit sur la base de la technologie Progressive Web App (PWA), le nouveau dispositif d’information mis en place par la Ville de Colmar est un magazine 100% numérique et 100% mobile et intégralement dédié à l’actualité de la ville.

C.Colmar vise à :

• Informer les habitants sur les politiques publiques avec des contenus adaptés (articles, vidéos, infographies, reportages, etc.)

• Proposer un dispositif média en phase avec les nouveaux usages tels que mobilité et interactivité.

Comment ça marche ?

• une PWA gratuite qui s’actualise en temps réel dès que votre ordinateur, tablette ou smartphone est connecté à Internet

• des articles filtrés par thématique, tags, temps de lecture…

• des réseaux sociaux, Twitter, Facebook et Instagram

• des notifications (filtrées selon vos goûts) lors de la publication de nouveaux articles

• des alertes en direct pour informer sur des événements tels que pic de pollution, fermeture des piscines…

Plus d'articles
25e édition du festival du film de Colmar

Vous êtes actuellement hors ligne !