Le quartier SAINT-VINCENT-DE-PAUL

Un quartier toujours à la page !

(Épisode 7)*

Quartier historique de Colmar, Saint-Vincent-de-Paul a toujours su s’adapter à l’air du temps et aux nécessités induites par l’évolution des métiers et des impératifs sociétaux : de l’élévation de cités-jardins au développement des écoles, de l’implantation de lieux de culte à – plus récemment – la restructuration du quartier… La Municipalité a aujourd’hui à cœur, encore plus que jamais, de faire évoluer le secteur en lui offrant, ainsi qu’à ses habitants, toutes les clés d’un avenir radieux. 

Un nom d’église pour un quartier ? Oui, et cela est fréquent dans notre ville (et ailleurs) ! Pensez à Saint-Joseph ou Saint-Léon (numéros 274 et 275 du Point colmarien), deux autres quartiers  de Colmar que vous connaissez peut-être bien…


Un port en ville ? Absolument plaisant…

Dans la cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain, la Ville et l’Agglomération de Colmar proposent une requalification profonde du secteur Bel’Air-Florimont pour améliorer l’attractivité et la qualité de vie du quartier. Les objectifs du projet urbain sont au nombre de trois : une meilleure desserte du quartier avec des circulations douces notamment, une plus grande attractivité, et la création d’espaces de rencontre et de convivialité multigénérationnels. À ce jour, certaines opérations sont déjà réalisées, telles que la démolition des cités Bel’Air et Florimont, la construction d’un centre périscolaire et d’un site doté de restauration collective, la création d’un multi-accueil, l’extension de l’école maternelle Brant et de la bibliothèque Bel’Flore, la rénovation de l’école élémentaire, la requalification de la rue de la poudrière, la création d’une liaison piétonne entre les rues de Riquewihr et d’Ammerschwihr et, enfin, l’aménagement du parvis des écoles.

Un certain nombre d’opérations restent à venir avec, d’ici 2025, la restructuration des centres socioculturels, la construction d’un gymnase, l’agrandissement et la requalification du square des vignes, la création de logements et de services de santé et, enfin, la requalification des principales voies du quartier.


Centrale, l’église Saint-Vincent-de-Paul !

Si la chapelle protestante Saint-Marc, qui date de 1894, a plus de 125 ans, l’église dont on voit s’élancer l’original clocher composé de deux tours à deux pans (avec une différence d’échelle entre elles) n’a été consacrée qu’en 1973. Son style, à plan polygonal centré et pour le moins contemporain, ne laisserait pas imaginer qu’elle abrite… la plus ancienne Pietà d’Alsace ! Une Pietà en tilleul polychrome du 15e siècle ayant appartenu à Émile Herzog, qui en fit don à la paroisse Saint-Vincent-de-Paul…


Des espaces pour personnes fragiles

Plusieurs institutions accueillent dans le quartier des personnes fragiles, tel que le Centre pour personnes âgées (CPA) ou un établissement du Centre départemental de repos et de soins. Le premier, le CPA, regroupe la filière gériatrique des Hôpitaux civils de Colmar. Il se compose d’un Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), d’une unité de médecine gériatrique, d’un service de soins de suite et de réadaptation polyvalent et gériatrique, d’une unité cognitivo-comportementale, d’une équipe mobile de gériatrie et d’un hôpital de jour. La capacité d’accueil totale du CPA est de 360 lits et places. L’établissement du Centre départemental de repos et de soins,« Les peupliers », peut quant à lui accueillir près de 70 adultes handicapés.


Un peu d’histoire

Sous l’ancien régime, le quartier ne comprend que des moulins et des établissements industriels principalement liés au textile et utilisant le cours du Logelbach. Ce n’est que vers 1925 qu’apparaissent les premières constructions à usage d’habitation. À la fin des années 20, un sanatorium est également construit. Suit la cité-jardin de la Fecht en 1933… première d’une longue série, celles-ci se généralisant après les années 1955 : cité du Florimont, cité Bel’Air, lotissement de la rue de Sigolsheim, logements de la route d’lngersheim, lotissements des Vignes et Robert Schuman… La construction de ces ensembles est rapidement suivie par l’implantation d’équipements et de services publics (écoles, église, etc.), un tissu pavillonnaire venant progressivement compléter les espaces disponibles.


Les enfants et les enfants d’abord !

Avec un pôle petite enfance, deux écoles maternelles et une école élémentaire pour un total de plus de 1 000 enfants, le quartier propose une offre jeunesse particulièrement fournie. Une appréciable proximité, favorable au bien-vivre, pour – en somme – une belle concentration de jeunesse ! Ce quartier au paysage verdoyant s’en trouve d’autant plus animé, et ce sont les sourires et l’énergie des enfants que l’on y croise qui lui apportent, aussi, une partie de sa richesse. 


CHIFFRES CLÉS

  • 3 | établissements scolaires
  • 1 000 | enfants accueillis

Votre nouveau média d’actualités en direct de votre Ville !

Construit sur la base de la technologie Progressive Web App (PWA), le nouveau dispositif d’information mis en place par la Ville de Colmar est un magazine 100% numérique et 100% mobile et intégralement dédié à l’actualité de la ville.

C.Colmar vise à :

• Informer les habitants sur les politiques publiques avec des contenus adaptés (articles, vidéos, infographies, reportages, etc.)

• Proposer un dispositif média en phase avec les nouveaux usages tels que mobilité et interactivité.

Comment ça marche ?

• une PWA gratuite qui s’actualise en temps réel dès que votre ordinateur, tablette ou smartphone est connecté à Internet

• des articles filtrés par thématique, tags, temps de lecture…

• des réseaux sociaux, Twitter, Facebook et Instagram

• des notifications (filtrées selon vos goûts) lors de la publication de nouveaux articles

• des alertes en direct pour informer sur des événements tels que pic de pollution, fermeture des piscines…

Plus d'articles
Faites le plein d’énergie

Vous êtes actuellement hors ligne !